Le Centre de santé de Cookshire s'agrandit et aménage une mini-urgence pour tout le territoire

Article Journal du Haut-Saint François le 21 septembre 2016

PLAN DE L'AGRANDISSEMENT DU CENTRE DE SANTÉ COOKSHIRE  CLIQUER SUR L'IMAGE POUR AGRANDIR

PLAN DE L'AGRANDISSEMENT DU CENTRE DE SANTÉ COOKSHIRE
CLIQUER SUR L'IMAGE POUR AGRANDIR

C'est avec grande joie que nous vous annonçons que nous avons débuté notre offre de Clinique sans rendez-vous pour tous depuis mai 2019.

Nous offrons maintenant une plage de sans rendez-vous par jour pour les patients du Haut-Saint-François sans médecin de famille pour des courts rendez-vous pour des besoins demandant une attention rapide (les "ites" et les "ures"). L’offre sera bonifiée progressivement selon la disponibilité dans les prochains mois.

Nous remercions nos généreux donateurs, leur nom et logo se trouve sur notre mur des donateurs dans la salle d’attente de la clinique.

Energir

IGA

Proxim

A & M Transport

Caisse Desjardins des Hauts-Boisés

Canton Newport

Ville La Patrie

Canton de Lingwick

Municipalité de Chartierveille

Ville de Cookshire

Ville d’East Angus

Municipalité de Saint-Isidore-de-Clifton

Municipalité de Bury

Bien sûr, notre collecte de fonds est toujours en cours!

Communément appelé le château Pope, ce bâtiment ancestral logeant le Centre de santé de Cookshire et l'entreprise Omnimed.com agrandira de façon substantielle sa superficie. Le projet de 2 millions $, prévu au printemps 2017 et comprenant essentiellement le coût des travaux, prévoit l'aménagement d'une mini-urgence dans l'espace qui sera occupé par le Centre de santé. 

DÉPLIANT À PROPOS DE LA MIN-URGENCE  CLIQUER SUR L'IMAGE POUR VOIR LE PDF DU DÉPLIANT

DÉPLIANT À PROPOS DE LA MIN-URGENCE
CLIQUER SUR L'IMAGE POUR VOIR LE PDF DU DÉPLIANT

Stéphanie Blais-Boilard et son frère Xavier, copropriétaires du bâtiment, travaillent sur le projet depuis quelques années. « Tout le monde est à l'étroit », d'exprimer Dre Stéphanie Blais-Boilard. « Les médecins se partagent les bureaux », précise-t-elle. Quant à agrandir, on prévoit l'aménagement d'une mini-urgence qui sera disponible pour toute la population du Haut-Saint-François. La mini-urgence d'une superficie de 110 m2 comprendra quatre bureaux pour faire du sans rendez-vous avec un poste de travail et l'équipement nécessaire. Sur place, mentionne Dre Blais-Boilard, on sera capable notamment de faire les attelles pour les fractures, pansements pour les brûlures. Une salle sera dédiée aux sutures et mini-chirurgies comme pour des lésions précancéreuses. « Avant, on servait uniquement les patients inscrits en GMF. L'objectif est d'ouvrir l'offre de service aux patients orphelins. Éventuellement, des plages horaires vont s'ajouter. » Dre Blais-Boilard mentionne que la mini-urgence correspond à un besoin, mais avise du même souffle que cela ne signifie pas que les gens ne devront plus se présenter aux urgences des hôpitaux, par exemple si leur état est très grave.

Campagne de financement

Le service de mini-urgence vise à desservir l'ensemble de la communauté du Haut-Saint-François. À ce titre, une campagne de collecte de fonds s'amorcera au cours des prochaines semaines. Deux conseillers de la municipalité de Cookshire-Eaton, Sylvie Lapointe et Yvan Tremblay prendront le bâton du pèlerin pour faire la tournée des municipalités afin de les convaincre de verser une contribution selon le prorata de leur population respective. Dans un deuxième temps, ce sera au tour des entreprises à se faire solliciter. « Pour les entreprises, je crois que c'est à leur avantage d'avoir du personnel en santé », d'exprimer Dre Blais-Boilard. L'objectif de la campagne, pour cette année, est de 250 000 $. On aimerait bien la prolonger. Un thermomètre géant sera installé devant le bâtiment de façon à ce que la population suive régulièrement l'évolution de la cueillette. Mme Blais-Boilard tient à rassurer la population que l'argent recueilli ne servira pas à financer l'ensemble du projet d'agrandissement, mais uniquement le volet mini-urgence.

Projet

Le projet global fera en sorte que le bâtiment occupera un espace de deux fois et demi sa superficie actuelle. L'agrandissement prévu de 1097 m2 en incluant le sous-sol fera en sorte que l'édifice passera de 596 m2 à 1 693 m2. L'espace consacré à la clinique passera de 191 m2 à 397 m2 plus une possibilité d'occuper des aires communes au sous-sol avec Omnimed.com. Des espaces seront aussi prévus pour d'autres bureaux pouvant accueillir des professionnels. D'ailleurs, Dre Blais-Boilard lance l'invitation à ceux qui auraient un lien avec le domaine de la santé à venir visiter les lieux. « On n'a pas de physiothérapeute, ça serait le fun d'en avoir un », lance-t-elle à titre d'exemple. En invitant les professionnels à utiliser l'espace vacant, Dre Blais-Boilard souhaite développer l'offre de service globale. Quant à l'espace consacré à la clinique, il permettra entre autres l'aménagement de 14 bureaux pour le personnel actuel et à venir sans oublier les autres commodités d'usage. Présentement, 22 personnes travaillent à la Clinique de santé de Cookshire, dont 12 médecins, deux infirmières cliniciennes, deux infirmiers, une pharmacienne, quatre secrétaires et une adjointe. L'agrandissement, jumelé au bâtiment actuel, se fera derrière de façon à préserver le cachet architectural de l'édifice centenaire. Mme Blais-Boilard aimerait que le tout soit complété pour septembre 2017.